La fin du monde

Aller en bas

La fin du monde

Message  FairyMadness le Dim 1 Avr - 7:37

La fin du monde a été annoncé.
La nouvelle a fait le tour de toute la planète.
Du moins, la planète « civilisée ».
Que ce soit par télévision, article de tout genre de journal, radio toutes stations confondues, et bien sûr, internet.
Tous ont appris la nouvelle.
Mais personne ne l'a prise pareille.
Plus que six heures avant la tombée du météore.
Dans les monuments religieux, la flamme éteinte depuis des années s'est rallumée auprès des religieux du dimanche, mais un peu tard. Tous prient leur dieu qu'ils avaient abandonné depuis des décennies pour qu'ils ne fassent pas de même. Les blasphémateurs sont à genou devant l'autel à prier pour leur salut.
Plus que cinq heures avant la tombée du météore.
Plus une seconde à perdre. Les anciens employés quittent leur poste. Il n'y a pas de salaire dans l'au-delà. Les militaires ne cherchent pas de moyen pour empêcher la catastrophe comme dans les films américains. Ils préfèrent sacrifier l'humanité à leurs derniers instants. La sécurité des citoyens est devenue secondaire. La nécessité de l'électricité obsolète. Les usines sont arrêtées ou fonctionnent dans le vide. Plus personne ne s’occupe des centrales nucléaires. Après tout, que risquent-ils de plus ?
Plus que quatre heures avant la tombée du météore.
Tandis que certains courent vers les bâtiments sacrés pour trouver un espoir, d'autres courent n'importe où, animés par le désespoir. Quelques-uns courent se réfugier dans des grottes. D'autres roulent à des vitesses folles, pensant peut-être pouvoir quitter leur planète condamnée en agissant ainsi. D'autres tentent de se cacher dans leur abri antiatomiques. D'autres encore, moins fortunés, n'ont que leur lit pour se réfugier. Quelques chanceux ont les bras de la personne qu'ils aiment. A défaut de protéger du météorite, ils protègent de la démence.
Plus que trois heures avant la tombée du météore.
C'est bien assez pour faire ce dont il a envie depuis si longtemps. Toute une vie à classer des papiers pour son patron et jamais une seule once de reconnaissance. Enfin débarrassé de sa soumission. Les gens courent dans les rues. Il n'a qu'à tendre le bras pour attraper une jeune fille perdue et l'entraîner dans une ruelle. Le temps de la domination a sonné.
Plus que deux heures avant la tombée du météore.
Les villes sont devenus le théâtre de l'extériorisation de toutes les pulsions refoulées de ses habitants. Les bêtes se déchaînent dans la rue tandis que les proies apeurées se précipitent dans les bâtiments les plus hauts possible. Certains préfèrent en finir en sautant de leur fenêtre, s'étant enfin rendu compte que leur ascension, aussi prestigieuse soit-elle, ne fait que précédé leur déchéance. Quelques-uns remplacent les lampadaires éteints par le feu des voitures. Paris n'a jamais été aussi lumineuse que ce jour-là.
Plus qu'une heures avant la tombée du météore.
Et eux n'en savent rien.
Totalement déconnectés du reste du monde, cette tribu continue de vivre comme chaque jour. Certains vont chercher de la nourriture, d'autres de l'eau tandis que les femmes s'occupent de recoudre les vêtements et de soigner quelque éventuel blessé. Ils ne sont pas au courant que leur destin est scellé. Et c'est ce qui fera qu'ils pourront tous partir en paix.
Eux et eux seuls.
Car le reste de la planète était déjà détruite avant même la tombée du météore.

_________________
avatar
FairyMadness
Admin

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 23
Localisation : Actuellement sur une chaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum