La mort " Appelle ".

Aller en bas

La mort " Appelle ".

Message  Maki Rock le Sam 3 Mar - 22:22

Ce que je vais vous raconter se passe chez moi, une maison simple blanche, mais avec assez de gaité. Rien d'effrayant. Une maison tout simplement ordinaire.

8 Décembre. Une nuit blanche, comme toutes les nuits, je me lève pour aller boire une verre d'eau. Mais je ne sais pour quelle raison, cette nuit j'ai des sensations étranges. Je descends les escaliers, vais dans la cuisine, et je remarque qu'une des fenêtres est ouverte. Je m'approche d'elle pour la fermer, mais je sens un courant d'air, si doux, si agréable s'étendre sur mon visage. Je me sens tellement bien que je reste figée avec mon verre d'eau à la main. J'ouvre les yeux et vois l'étrange blancheur de la nuit qui me transporte dans une rêverie heureuse. Je porte le verre d'eau à mes lèvres, et le bois gorgée après gorgée. Je me sens si calme, si posée, moi qui suis pourtant depuis des années renfermée et remplie de haine, depuis que mon père m'a abandonnée sans me dire quoi que ce soit... Je regarde absorbée, oui, je regarde toujours cette fenêtre, car je suis si bien .

Puis, tout d'un coup je sens comme une présence affreuse, remplie de haine, de rage, avec une envie très intense de meurtre. Je me sens paralysée, une peur affreusement désagréable m'envahit! Une peur plus acide que la peur constante que j'ai eu toutes ces longues années. Non! Non ! Non! Je ne veux pas retourner dans ces sentiments là, maintenant que j'ai goûté à la douceur, au calme, sans peur ni haine, ni regrets ! Cette présence est de plus en plus puissante. Si imposante ! Comme si elle... Comme si elle me sert jusqu'à l'étouffement. Puis, je me rends compte que cette présence qui me sert tellement, c'est comme si elle a une forme, des mains, des bras, oui ! De la force humaine. J'ai peur, oui beaucoup trop peur. Je ne sais plus quoi faire. Cette forme, elle me dégoute, elle est si méchante, si brûlante. J'ai comme le sentiment qu'elle avale mon âme, ma force, ma vue. Puis petit à petit je sens la forme me lâcher, comme si elle commençait à partir. Puis le doux vent de la lune revient sur mon visage, la fraîcheur de la nuit réapparait. C'est-il réellement passé quelque chose ? Mon cœur ralentit pour redevenir stable. Le sentiment de calme et de paix se réinstalle en moi.

Le lendemain soir. J'ai passé une très bonne journée même si mes pensées étaient figées sur l'étrange fait d'hier soir, mais j'ai plutôt bien dormi malgré ce qui c'est passé. Mais j'appréhende tout de même la nuit prochaine...

Le soir. Je suis dans mon lit, mais j'ai peur d'aller chercher mon verre d'eau. Peur que l'étrange et infâme présence d'hier soir se représente. Ma gorge devient de plus en plus sèche, elle me brûle, j'ai vraiment trop peur. Quelques minutes plus tard je me décide enfin à descendre. La fenêtre est toujours ouverte. Je me sers mon verre d'eau. Les mêmes sentiments de douceur apparaissent. Mais comme hier soir la présence revient ! Mon souffle se coupe ! Mon verre tremble tout seul. Une chaleur terrible m'envahis. Je vois l'eau de mon verre s'évaporer. Je n'arrive plus à respirer. Puis d'un coup je sens une mains brûlante toucher mon visage et le caresser d'une manière étrange, parcourir mon visage. Comme si la forme jouait avec moi. Tout d'un coup j'entends une voix me dire : "Mort, Mort, Mort Viens à la mort" La voix m'a sidérée ! Je lui dis alors : "Pourquoi ?! Qu'ai-je fait ?!" Puis surprise elle me répond : "Ton visage, ta vie, ton âme doivent mourir" Je sens la forme aspirer mon âme. Je ne peux plus contrôler mon corps. Mon âme est tiraillée dans tous les sens ! Je ne sais plus où donner de la tête ! Elle m'adresse encore la parole : "Tu dois venir, viens ! Je t'emporterai." Puis en un instant c'est le noir complet. Je ne vois plus. Plus rien! Est-ce que mes parents m'entendent crier de toutes mes forces en appelant au secours ? Suis-je perdue à jamais ? Juste me réveiller... Il faut juste que je me réveille à tout prix ! Maintenant il le faut ! Je l'entends encore me crier :" TU ES A MOI !" Mais la seule chose dont je me souvienne c'est d'entendre en dernier..."Je t'ai appelée et emportée, souviens toi de mon nom... Je suis "La Mort".
avatar
Maki Rock
Admin

Messages : 87
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Dans le sud seule et je m'ennuis perpetuellement .

Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-melancholya.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum